Rafting : les joies de l’eau vive à plusieurs

Rafting sur rivière déchaînée

Qu’est-ce que le rafting ?

Le rafting est l’activité qui consiste à descendre une rivière rapide dans une embarcation gonflable et donc insubmersible.  Il se pratique en eaux vives dans des régions montagneuses ou vallonnées. Les radeaux (raft = radeau en anglais) embarquent en général de 8 à 10 personnes qui doivent pagayer pour diriger l’embarcation dans des eaux tumultueuses. Il s’agit autant d’une activité de loisirs accessible à tous que d’un véritable sport avec ses compétitions, sa fédération internationale, et ses championnats.

Plusieurs types d’embarcations sont apparues ces dernières années. En plus du traditionnel raft, on peut désormais utiliser un mini-raft, qui peut contenir 3 à 4 personnes, ou un canoraft, qui prend la forme d’un canoë pour 2 personnes.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo de rafting pour vous donner une idée.

Historique

Personne ne sait précisément quand sont apparus les premiers radeaux gonflables. Certains évoquent les années 1840 aux Etats-Unis. John Fremont et Horace H. Day auraient ainsi inventé le premier radeau de ce style en utilisant du caoutchouc pour descendre la Snake River dans le Wyoming afin d’explorer notamment les Rocky Mountains. Cependant, tout le monde s’accorde pour dire que la première utilisation commerciale de cette activité a eu lieu, toujours aux Etats-Unis, dans les années 1950. Un hôtel bâti par Rockefeller proposait alors la descente de rivières du parc national où il se situait (notamment le fleuve Colorado) dans des canots pneumatiques de l’armée. La pratique s’est développée dans les années 60 et 70, et nous est parvenue en France dans les années 80. Aujourd’hui, il existe ainsi de nombreuses compétitions officielles de rafting à travers le monde.

Pourquoi faire du rafting ?

Le rafting procure quelques sensations fortes. En effet, ça tangue sérieusement dans certains passages ! Il ne faut pas avoir peur au minimum des éclaboussures et au pire de tomber à l’eau ! Bref, on peut s’amuser à se faire quelques frissons sans que ce ne soit trop dangereux. De plus, le rafting est une activité de groupe qui demande une certaine cohésion pour mener à bien la navigation. C’est l’idéal pour un team building efficace et souvent apprécié des entreprises. Ou pour s’amuser entre amis lors d’un EVG (Enterrement de vie de Garçon) ou d’un EVJF (Enterrement de Vie de Jeune Fille) !

Comment se préparer pour une session de rafting ?

Venez avec votre maillot de bain, votre serviette, et des chaussures fermées. Pour les chaussures, des baskets conviennent parfaitement. Si vous portez des lunettes, il sera nécessaire de les attacher afin de ne pas les perdre. Vous pouvez aussi emmener avec vous de la crème solaire lorsque le soleil tape fort, et quelques vêtements de rechange. Les téléphones, appareils photos et caméras sont proscrits, à moins qu’ils ne soient parfaitement étanches. Pour ce qui est du matériel de rafting et des protections, tout vous sera fourni sur place par la société qui organise la descente.

Comment se déroule une descente en rafting ?

Vous vous rendez au bord d’une rivière auprès de la société qui loue ses services et le matériel. Un moniteur (qui possède son brevet d’Etat) vous attend et vous briefe sur la descente. Il vous équipe avec un gilet de sauvetage, un casque, et parfois une combinaison néoprène. Il vous donne à chacun une pagaie, et c’est parti !

Vous embarquez alors sur le raft. Le moniteur choisit qui s’installe où de façon à équilibrer le poids de l’embarcation. En général on fait 2 rangées de pagayeurs à droite et à gauche. Les pagayeurs les plus puissants sont installés à l’avant. Le moniteur, lui, s’installe à l’arrière. Il joue le rôle de barreur. C’est lui qui va donner les instructions et motiver les troupes tout au long de la descente. Rassurez-vous, les ordres sont assez simples. Il demande aux pagayeurs à droite ou à gauche, à l’avant ou à l’arrière, de pagayer ou de stopper. Vous avez intérêt à lui obéir si vous ne voulez pas que le navire se retourne ! D’ailleurs, il connaît la rivière comme sa poche :  aucun rocher, tronc d’arbre en travers, chute d’eau ou rapide ne lui échappe. Avec lui, vous allez vivre une expérience inoubliable agrémentée de quelques sensations.

La descente dure en général 2 à 3 heures. Evidemment, pour les enfants il existe des formats adaptés sur certaines sections de rivières. Il est possible aussi de s’arrêter sur un rivage pour pique-niquer et de reprendre ensuite dans l’après-midi. Certains se font même de véritables rafting trips sur plusieurs jours en bivouaquant sur les bords de la rivière qu’ils descendent.

En fin de parcours, il faut sortir du raft. Les 2 pagayeurs à l’avant descendent les premiers et maintiennent le radeau. Les autres passagers sortent alors chacun à leur tour. Il n’y a plus qu’à regagner votre véhicule à l’issue d’une journée bien remplie.

Quand faire du rafting ?

La période la plus propice pour le rafting est à la belle saison entre avril et octobre. Au printemps, la fonte des neiges augmente le débit des rivières, qui peuvent alors s’avérer plus faciles à descendre car les rochers et autres obstacles sont submergés, ou au contraire qui peuvent devenir dangereuses à cause de débits trop puissants et de courants trop tumultueux. Le même phénomène se produit en automne à cause des pluies plus importantes. La présence d’un barrage qui lâche ses eaux peut aussi provoquer un changement de conditions pour le meilleur ou pour le pire. Dans tous les cas, les professionnels savent exactement à quoi s’en tenir. Il est donc préférable de leur demander quelles seront les conditions avant de se lancer dans l’aventure.

Où faire du rafting ?

On peut faire du rafting dans de nombreux sites montagneux en France. Les spots les plus célèbres sont les Gorges du Verdon et les Gorges de l’Ardèche. Il faut savoir que les rivières sont classées de I à VI selon leur difficulté.

En premier lieu, les niveaux I et II sont considérés comme faciles. Ils conviennent tout à fait aux débutants et aux personnes qui veulent faire une descente plutôt tranquille à un rythme régulier. Ces rivières ne comportent que quelques remous et rapides faciles à négocier.

Les niveaux III et IV apportent leur lot d’adrénaline et de frissons. Ils sont accessibles à tous avec l’accompagnement d’un moniteur professionnel. On note la présence de rochers, de tourbillons et de remous plus importants pour une descente plus sportive. Au niveau IV, on trouve des chutes d’eaux et des rouleaux puissants avec certains obstacles peu visibles.

Le niveau V correspond à une classe réservée aux experts. La descente est très sportive et technique. Il faut une excellente condition physique pour en venir à bout.

Enfin, le niveau VI est extrême avec de fortes pentes et des passages très périlleux. Les rivières sont alors réputées comme quasi infranchissables. Il est généralement impossible de s’arrêter lors de la descente tant le courant est fort.

Pour donner une idée, Aube, Eure et Marne sont en niveau I. Aude, Ariège et partie basse de l’Ardèche sont en niveau II. Isère, Hérault et partie haute de l’Ardèche sont en niveau III. Verdon, Ubaye, Dranse de Morzine et Tarentaise se situent en niveau III / IV. La partie haute du Tarn est classée niveau V.

 

Nos recommandations pour une activité rafting en France :

Aqua Rafting : Cette société vous propose du rafting dans des rafts de 4 à 8 places dans les Hautes-Alpes mais aussi de l’hydrospeed, du kayak, et du stand up paddle.

Retour en haut
libero sed elementum pulvinar consequat. amet, massa